Petits bonheurs en pagaille

Publié le 10 Avril 2015

Depuis ma dernière série de petits bonheurs, je dois dire que je n’ai pas eu l’occasion de replonger dans les méandres de la morosité. Bon d’accord, soyons honnête, j’ai connu UNE soirée difficile. Il faut dire qu’en plus d’avoir découvert des cheveux blancs sur ma tête (horreur, malheur), on m’a annoncé que j’avais un problème de santé habituellement réservé aux quinquagénaires. Voilà voilà. Ca méritait bien une soirée-fontaine, non ? Et puis j’ai su rebondir, arrêter de m’apitoyer sur mon sort, et retrouver le verre à moitié plein. Et ça c’est un sacré bonheur, quand même.

MissTer a fêté ses 9 ans fin février, et pour l’occasion nous avons réalisé un de ses plus grands rêves. Avec un an d’avance sur notre promesse, elle a pu adopter un chaton ! Je te laisse imaginer sa réaction quand on lui a annoncé, c’était à la fois drôle et émouvant. On tenait à ce qu’elle le choisisse elle-même, et 8 jours plus tard celui qu’on nommera ici ChatPitre est arrivé chez nous. Bonheur félin.

Petits bonheurs en pagaille

Toujours à l’honneur, MissTer a réussi à rabibocher toutes ses copines pour que sa fête d’anniversaire soit au top. Elle a vraiment de belles compétences sociales, cette plus-si-mini ! La journée fut pétillante et joyeuse, entre activités manuelles et petits jeux dans le jardin, sans oublier le fondant au chocolat à l’effigie du nouvel arrivé. Bonheurs guimauves.

L’acquisition de Macy (aka ma machine à coudre) continue de me ravir. Après un certain nombre de petits modèles (coussins, bavoirs, foulard, pochettes & co), je me suis lancée dans la confection d’une jupe. Et je ne m’en suis pas trop mal sortie ! C’est un vrai plaisir de m’installer à mon nouveau bureau tout blanc pour confectionner quelque chose pour les autres (sauf la jupe, celle-ci n’est rien que pour moi). Bonheurs cousus de fil blanc.

Petits bonheurs en pagaille

J’ai récemment redécouvert les joies du piano. C’est cyclique chez moi. Et quel bonheur de m’assoir derrière le clavier et de laisser courir mes doigts (et de trouver le temps pour le faire) ! Cette fois je décortique des partitions d’accompagnements de chansons, ce qui ouvre de tous nouveaux horizons. D’abord MissTer qui semble découvrir ma voix - alors que je chante très souvent en écoutant mes albums préférés. Ensuite Bull2Boy qui chante avec moi et qui a définitivement une oreille très aiguisée et un beau timbre. Et enfin MissTer qui me demande d’accompagner les chansons de son propre registre. Il se pourrait même que je ne sois bientôt plus la seule instrumentiste de la maison… Bonheurs en clé de sol.

En début de mois c’était mon tour de souffler mes bougies. Je dois commencer à me faire vieille vu qu’il m’a fallu recompter pour savoir où j’en étais. Mais je dois dire que cette journée, un mercredi en plus, fut particulièrement réussie. On l’a commencée en découpant des poissons à coller dans le dos des maitresses, et on l’a finie entourés de plein de cadeaux que les plus-si-minis avaient préparé pour moi. Eurêka n’a pas failli à sa réputation, il m’a encore dégotté un superbe présent, et il s’est lâché sur le repas d’anniversaire qui fut juste fabuleux. Bonheurs d'être l’héroïne du jour.

Le printemps a enfin décidé de pointer son nez pour fêter Pâques, alors on a dégainé le pique-nique, on a chargé les vélos et on s’est octroyé une belle journée sportive en famille. Quelle joie de nous retrouver tous les quatre hors du quotidien, de prendre le temps de profiter les uns les autres. Ramasser des fleurs avec ma fille et se faire des confidences. Faire une course de vélo avec mon fils et se gausser de plaisir. Bonheurs aérés.

Il faut que je t’avoue un truc. Un nouveau compagnon est entré dans ma vie depuis quelques jours. Et lui et moi, on est devenus inséparables. Il faut dire qu’il est sacrément bien gaulé, et qu’il sait ronronner à mon oreille. Il me faisait les yeux doux depuis quelques temps, et à l’occasion de mon passage dans le camp des plus-tous-jeunes, j’ai craqué. Eurêka est même au courant, et si la pilule a été difficile à avaler au début, il est finalement conquis, lui aussi. L’heureux élu s’appelle Companion, Moulinex de son nom de famille. Il me seconde dans toutes mes recettes de cuisine, et pour l’instant il n’a failli à aucun repas. Bonheurs gourmands.
 

Petits bonheurs en pagaille

Et quand je pense à tous les bonheurs qui m’attendent, à commencer par un concert très attendu dès demain soir à partager entre sœurs, je crois que ma liste n’est pas prête de se terminer. Bonheurs anticipés.

Rédigé par Aloès

Commenter cet article

Wondermômes 10/04/2015 17:23

Super ces petits bonheurs ! Dis moi quelle machine as-tu ? Je voudrais me mettre à la couture...

Wondermômes 13/04/2015 09:16

Merci pour ta réponse ! J'ai la Singer de feue belle maman mais c'était une couturière, y'a tellement d'options sur sa machine que je m'y perds un peu...

Aloes 11/04/2015 10:36

J'ai une Singer, je ne sais plus le numéro, mais une classique quoi. Je l'ai prise sur Ventes privées mais on en trouve partout autour de 100€ qui font très bien le job ;)

PetitDiable 10/04/2015 17:02

Mouarf, des gouttes! Ca me rappelle ma mère-grand!

Aloes 11/04/2015 10:35

Voilà voilà !! Bon, c'est dans les yeux les gouttes, mais quand même, je me sens vieille !

PetitDiable 10/04/2015 16:37

super tes bonheurs, tout roule à part ton souci de santé de vieux (lol), pas trop grave j'espère?

Aloès 10/04/2015 16:58

Oui ça roule, et quel bien ça fait de rouler aussi loin et longtemps ! Sinon ben je mets mes gouttes #TraitementDeVieux !!