Six, scène & fun

Publié le 28 Avril 2015

Aujourd’hui tu as six ans, et tu les fêtes déjà loin de nous. Il aura fallu que ta première sortie scolaire tombe pile sur cette date-là. Bon, on ne va pas en faire tout un fromage, même si tu occupes toutes nos pensées. Ça nous aura au moins permis de prendre davantage de temps pour toi ce week-end. De mettre les petits plats dans les grands et de te regarder ouvrir tes cadeaux un à un, avec minutie et sourires de circonstance. Une semaine qu’ils te faisaient de l’œil, les coquins, pourtant déposés dans notre chambre, finalement pas si à l’abri qu’on l’aurait pensé. Une semaine que tu prenais sur toi pour ne pas les ouvrir, en essayant vainement de penser à autre chose.

On peut dire que tu sais apprécier les petits bonheurs et prendre le temps de les vivre pleinement. Tu as les deux pieds bien plantés dans la vie, prêt à déguster le moindre instant qui passe, et pas question de laisser ta part à un autre. Cela te vaut parfois des frustrations, plus ou moins faciles à accepter. Mais dès lors qu’on en identifie précisément la cause, nous parvenons ensemble à trouver des alternatives salvatrices. Signe que tu grandis, et nous avec.

 

Le comédien que tu sais être investit le devant de la scène. C’est ta façon de nous rappeler ta présence, avec humour et impertinence. Tu aimes endosser le rôle d’un autre, surtout lorsqu’il s’agit d’un superhéros. Tu trouves toujours des accessoires pour ressembler à tes personnages préférés, et s’il le faut, tu n’hésites pas à en construire dans les matériaux qui te tombe sous la main. On peut d’ailleurs dire que tu n’as rien à apprendre d’Eurêka question ingéniosité, la tienne est déjà bien aiguisée !

 

Le Fun, tu en mets partout dans nos vies. Dans les surnoms que tu nous donnes, dans tes fous-rires qui se succèdent. Tu ressens les émotions de plein fouet, passant dans l’instant du plus sage et réservé au plus expansif et effronté. Tu te soucies tellement des autres, tu es attentif aux préférences de chacun et tu sais te plier en quatre pour faire plaisir à ceux que tu aimes. Tu ne supportes pas de rester fâché et tu sors ton plus beau sourire pour nous faire décrocher le nôtre.

 

Voilà six ans que tu partages notre vie, 6 ans que tu creuses ton trou. Six années que je cherche à t’apprivoiser, mon petit renardeau qui me fait souvent penser au Petit Prince.

Six, scène & fun

Je crois bien que nous y sommes, maintenant. Je décrypte mieux tes messages corporels et émotionnels. Le lien entre nous s’est tissé, de filin il est devenu corde indestructible. Il n’y a plus de retrait entre nous, plus d’appréhension ou d’incompréhension. Tu m’as ouvert la porte de l’acceptation de ta/ma fragilité, vulnérabilité, sensibilité. Tu m’as appris l’affection, au sens physique du terme. Tu m’as appris à être vraie en chaque instant, et à en accepter les conséquences.

 

Il y a six ans, tu es arrivé sur terre de la plus belle façon qui soit, juste entre nous, en toute intimité. Comme une fleur du printemps, tu ne cesses de pousser et de t’ouvrir davantage au fil des ans. Je ne me lasse pas de ce fabuleux spectacle, vivement ton retour, demain soir, pour qu’il reprenne.

 

Ta Mamout’

Rédigé par Aloès

Commenter cet article

babidji 29/04/2015 16:59

superbe déclaration à ton petit loup ... enfin grand maintenant ! tu as l'air si sereine maintenant c'est trop beau !

Aloès 30/04/2015 09:08

Oui je suis devenue sereine. Plus cool avec moi-même, et aussi avec eux. Je ne dis pas qu'il m'arrive de crier, mais d'une façon générale je suis plus à leur écoute et je cherche à les comprendre pour pouvoir mieux les accompagner.

malise 28/04/2015 15:09

Quelle belle déclaration! Joyeux anniversaire à ton petit-grand!!!! (très bon choix de musique, si je peux me permettre! ;) ) Bisous.

Aloès 30/04/2015 09:07

Ah, je vois qu'on a les mêmes goût musicaux ;)

babidji 29/04/2015 17:00

il y a toujours de la trop bonne musique ici !

Aloès 28/04/2015 16:18

Merci pour lui ! Je le vois de plus en plus grand, c'est sûr. Il m'émerveille très souvent, même s'il sait aussi me rendre chèvre :p Tu sais de quoi je parle, n'est-ce pas !
(merci, j'aime aussi beaucoup cette musique)