Etre mère - Comment le Net a joué un rôle

Publié le 26 Mars 2014

Pendant la grossesse de MissTer, j’ai passé un certain nombre de semaines allongée. C’est là que j’ai découvert les joies d’Internet et la mine d’info que ça pouvait être pour la nullipare que j’étais. A l’époque je passais du temps sur un forum de mamans, les Marsettes 2006. Oui bon, au final MissTer est née en février, que veux-tu. Comme le dit Catwoman les prévisions médicales ne sont pas une science exacte. Bref. Sur ce forum, je ne me suis pas fait les meilleures copines du monde. Non. J’avais plutôt du mal à trouver ma place, à partager des trucs pertinents. En même temps je passais mes journées sur mon canapé à visionner des épisodes de Friends, en mode baleine échouée. Même que je trouvais ça cool, que je ne trouvais pas du tout le temps long. Rapport aux nombreuses siestes qui égrainaient ma journée, sans doute. Je te laisse imaginer à quel point ma grossesse suivante n’a pas du tout été aussi relaxante. Bref.

 

Sur ce forum et les quelques blogs que je commençais à découvrir à l’époque, je me suis quand même délectée des nombreux récits d’accouchements. Mais si, ne mens pas, toi aussi tu en as lu un paquet, un mouchoir à la main. Mais surtout, j’ai trouvé des mamans qui avaient l’air de s’y connaitre en maternité. Même si c’était leur premier rejeton et qu’il n’avait pas encore pointé le bout de son nez, elles maitrisaient la question. Grave. Loin de me sentir la dernière des couillonnes, j’en ai profité pour affiner ma culture ès bébé. Et en particulier, ce qui me parlait le plus, c’était le maternage. C’est ainsi que j’ai appris qu’un nourrisson ne sait exprimer que des besoins, qu’il n’est pas déjà enclin à tout faire juste pour faire râler ses parents. (Bon, depuis j’ai compris que même beaucoup plus tard, ils ne font pas vraiment exprès de nous faire tourner en bourrique, même si c’est parfois dur de s’en persuader). J’ai lu beaucoup de choses sur le portage, sur les massages, sur l’allaitement. Ou encore sur les produits de toilette, la diversification et j’ai également découvert ce qu’était une moon cup.

 

Internet a été l’étincelle qu’il me fallait. Tout ça me parlait, je voulais l’expérimenter avec mon bébé (enfin pas la moon cup, là c’était entre moi et moi hein). J’ai donc fait mes propres recherches, pris les astuces qui me correspondaient, laissé les autres. J’ai fait ma propre tambouille, comme on peut s’approprier une recette de cuisine. Et finalement, je crois que tout ça a participé à la maturation de la mère que je suis devenue.

 

Source : http://www.la-maison-de-fifi.fr

Source : http://www.la-maison-de-fifi.fr

Après la naissance de ma fille, je me suis bien sûr posée des questions existentielles sur l’endormissement ou le besoin qu’exprimait tel ou tel pleur. Je suis même tombée de haut face au ressenti d’émotions contradictoires et exacerbées, sans parler de l’absence d’instinct maternel. Mais quand même, j’avais quelques cordes à mon arc qui ont limité les dégâts, et suffi à me donner une certaine confiance en moi, au moins du point de vue des gestes du quotidien et de l’allaitement. J’ai enfin su faire la part des choses dans les conseils reçus, faire le tri là aussi.

 

Aujourd’hui encore, Internet est ma principale source d’informations et surtout d’astuces parentales. J’ai lâché le forum, je lis les (trop) nombreux blogs qui me ressemblent ou m’interpellent, et je trouve des magasins en lignes qui me correspondent. Je continue à prendre et à laisser, selon mes envies, mes valeurs, selon si je suis prête à changer de façon de faire ou pas. C’est quand même une sacrée grande liberté que d’avoir tant de choix ! D’ailleurs j’ai bien l’impression que c’est cet ensemble des possibles qui m’a aussi permis de remettre en cause mon schéma parental, de trouver des alternatives qui me conviennent davantage, et du coup, de m’épanouir dans ma vie de maman.

 

C’était ma participation au 100ème Etre Mère de Babidji !

Bon anni-mère-saire !

Le rendez-vous de Babidji tous les mercredi

Le rendez-vous de Babidji tous les mercredi

Rédigé par Aloès

Commenter cet article

babidji 29/03/2014 17:41

je suis pasée complètement au travers des forums et tte cette période dont tu parles je me suis ruinée en magazine genre info bébé, parents etc., j'ai aussi usé beaucoup de salive en discutant avec mes copines et ma super sage-femme ! j'ai débarqué sur la toile avec les blogs une fois Pimprenelle née et ça m'a fait aussi bcp évoluer ! merci pour ta participation !

Emma June 27/03/2014 07:45

Internet est clairement un bon moyen de trouver de tout (et du n'importe quoi aussi lol).
J'y ai aussi passé beaucoup de temps enceinte et je me sentais ultra prête, dans les starting blocs. ;-)
Combiner à quelques bons livres comme tu dis, on se fait sa propre "tambouille", celle qui nous correspond.

Aloès 27/03/2014 08:58

Oh oui, il y a de tout dont du n'importe quoi, c'est sûr qu'il faut trier. Et tu as raison pour les livres, ça complète bien les infos. D'ailleurs quand quelque chose m'attire, je commence par chercher des avis ou des sites plus complets que des blogs, puis des bouquins, pour avoir une vision plus large et un peu plus objective ;)

Agathe 26/03/2014 15:00

Si j'avais plus de temps… J'ai tellement de questions moi aussi mais avec une petit koala accroché à moi sans arrêt je n'arrive pas à trouver le temps de flâner sur le net (sauf aujourd'hui peut-être ;-))

Aloès 26/03/2014 19:21

Ah le temps, si seulement il était extensible ... Bon courage avec ton koala en tous cas ;)