Inspirer, expirer.

Publié le 6 Mai 2015

J’ai envie de douceur, de musique planante et de calme absolu.
J’ai envie de balades en pleine nature, de chants d’oiseaux et du reflux de l’océan.
J’ai envie de me laisser dériver sur l’eau, entre deux plongeons tout au fond.
J’ai envie d’un sommeil sans rêve, et de réveils agréables.

 

J’ai envie d’une trêve dans mes fonctions de GO, logisticienne, gestionnaire de crises, amuseur de foules, agent de sécurité, gardien du temps, costumière, agent de propreté, arbitre, correcteur, serveuse, préparatrice en dentifrice.

 

Je voudrais arriver à me concentrer sur le principal.
Accueillir les émotions et les plaintes sans les prendre à mon compte.
Bercer les âmes meurtries.
Encourager les belles énergies.
Contempler l’imparfaite harmonie.
Accompagner les quêtes.
Ecouter les requêtes.
Soulager les inquiétudes.
Etre simplement disponible.

 

Revenir à l’essentiel. Pour me retrouver. Pour les retrouver.

Inspirer, expirer.

Comme il est simple de trouver les mots.
Comme il est bien délicat de les vivre parfois.
Comme il est compliqué de faire passer certaines émotions, et de s’en abstraire aussi.

Il est des douleurs qui méritent qu’on s’y attarde.
Et il y a des enfants qui n’ont pas de temps à perdre.
Concilier les deux n’est pas chose aisée.
On aurait besoin d’appuyer sur pause,
Et de ne garder que leur tendresse,
Le temps que la tristesse se fraye un passage,
Et nous laisse reprendre notre respiration.

 

Mais c’est aussi cela être parent, apprendre à passer au second plan.
Leur donner notre souffle, au risque d’en manquer un peu pour nous.
Et puiser dans leur énergie, y trouver l’inspiration.
Se regonfler à l’hélium de leur détermination,
pour repartir vers une nouvelle destination.

Rédigé par Aloès

Commenter cet article

Wondermômes 18/05/2015 15:21

Tout est dit ;-)

Au petit bonheur 06/05/2015 09:12

Comme je partage cet état d'esprit...